Comment choisir son e-liquide ?

Selon les enquêtes santé réalisées par l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques), environ 1 Français sur 2 boit trop, mange trop, fume ou est stressé. Tabac, excès de poids, alcool, mais aussi stress, voici donc le cocktail détonnant qui met à mal notre espérance de vie, mais aussi les conditions dans lesquelles nous vieillissons. À l’heure où les nouveaux cas de cancers sont malheureusement en progrès (382 000 nouveaux cas de cancers seulement pour l’année 2018 en France !) et face au déremboursement progressif des médicaments, le proverbe « mieux vaut prévenir que guérir » prend alors tout son sens. S’il convient d’adopter un mode de vie saine, privilégier une alimentation équilibrée, variée et faite maison, mais aussi pratiquer une activité sportive régulière, boire sans limites de l’eau, planifier des pauses pour décompresser, dormir du sommeil du juste, il convient aussi d’en finir avec la cigarette et amorcer un sevrage tabagique. Autant de précautions, de gestes simples pour rester en bonne santé et éviter de devoir se soigner coûteusement. Et s’il existe des substituts nicotiniques, des méthodes douces (hypnose, acupuncture, auriculothérapie) pour « dire stop à la cigarette », le recours à la cigarette électronique permet d’augmenter ses chances de succès. Un complément qui facilite la transition progressive vers l’arrêt du tabac. Gros plan sur les e-liquides existants pour trouver celui qui correspond le mieux.

La composition générale d’un e-liquide

Les e-liquides des cigarettes électroniques se présentent dans un petit flacon, d’une contenance de 10 ml en général. Il s’agit d’un mélange de propylène glycol, de glycérine végétale, d’eau, d’alcool, d’arômes alimentaires. L’e-liquide peut contenir ou non de la nicotine.

A lire également : Quels sont les outils de gestion de projet ?

Le Propylène Glycol (noté PG sur l’étiquette) est employé à l’origine dans l’industrie agroalimentaire et dans le secteur de la cosmétique. Dans le cas présent, il rehausse le goût, les saveurs des e-liquides favorisant la sensation de « hit » dans la gorge.

La Glycérine Végétale (notée VG sur l’étiquette) est également employée dans l’agroalimentaire et en cosmétique. Transparent, visqueux, incolore, inodore, non toxique, légèrement sucré, il permet de produire une vapeur dense, abondante, « ronde ».

A lire aussi : Comment on appelle les gens de 60 ans ?

Les arômes naturels ou de synthèse, ils apportent de la saveur à l’e-liquide. « Fruitées », « gourmandes », « mentholées » ou encore « tabac », il existe une multitude de saveurs. D’autant qu’il est aujourd’hui possible de concevoir son propre arôme dans la veine du DIY (Do It Yourself).

La nicotine présente dans l’e-liquide est aussi addictive que celle contenue dans une cigarette classique. Sa concentration est comprise entre 0 mg/ml et 18 mg/ml dans l’e-liquide.

L’eau peut être ou non présente dans l’e-liquide. Sous forme déminéralisée, elle fluidifie l’e-liquide dès lors que la teneur en VG est importante.

L’alcool tout comme l’eau et la nicotine, l’alcool n’est pas forcément présent dans l’e-liquide. Si tel est le cas, il permet de le fluidifier, mais aussi de rehausser le goût et de favoriser le hit.

Le ratio PG /GV d’un e-liquide

Principaux composés, la teneur respective en PG et en VG est variable d’un e-liquide à l’autre. Formant la base du e-liquide, on cite en premier le PG. Les principaux ratios que l’on peut trouver sont les suivants : 80/20, 70/30, 50/50, 30/70, 20/80 voire 100 % de Glycérine Végétale. 70/30 est la base que l’on retrouve le plus communément, celle à privilégier pour les débutants notamment. Le ratio 50/50 offre un bon rapport entre les deux bases. Le hit est satisfaisant, les arômes sont bien présents, la vapeur est généreuse. Pour profiter d’une rondeur plus soutenue, d’un e-liquide plus gourmand et sucré, mieux vaudra opter pour un mélange 20 PG/80 VG. Dans tous les cas, plus le taux de PG est important, plus les saveurs seront prononcées et plus l’accroche en gorge le sera également.

Le taux de nicotine d’un e-liquide

Si le choix du dosage en nicotine dépend de la marque de cigarette habituellement consommée, mais aussi de la consommation quotidienne de cigarettes classiques, il faut aussi le choisir en fonction de l’appareil choisi et des effets souhaités. En général, le plus gros dosage en nicotine compris entre 16 et 18 mg/ml est adapté aux gros fumeurs de cigarettes fortes et dont la consommation de cigarettes classiques excède le paquet. Le dosage en nicotine qui se situe entre 10 et 12 mg/ml convient aux fumeurs de cigarettes fortes ou normales, en général la consommation de cigarette classique est comprise entre dix et vingt cigarettes par jour. Pour celles et ceux qui fument une dizaine de cigarettes par jour, l’idéal est de débuter par un dosage situé aux alentours de 6 mg/ml. Les fumeurs occasionnels pourront quant à eux privilégier un dosage en 3 mg/ml de nicotine pour l’e-liquide. Bien entendu, l’important est de réduire progressivement le taux jusqu’à l’arrêt définitif.

La saveur du e-liquide

Côté saveur, il existe principalement cinq familles d’e-liquides : « tabacs », « fruitées », « gourmandes », « mentholées » et « boissons ».

Les saveurs tabac : classic blond, tabac brun, tabac à pipe, mais aussi classic gourmand avec du caramel ou encore classic mentholé avec de la menthe par exemple.

Les saveurs fruitées : fruits rouges, mûre, framboise, fraise, citron, pamplemousse, orange, fruit tropical, melon, pastèque, banane, ananas, mangue, goyave, fruit de la passion parmi bien d’autres saveurs. C’est la gamme la plus conséquente en termes de choix.

Les saveurs gourmandes : crème vanille, bubble-gum, marshmallow, popcorn, pomme d’amour notamment, ces saveurs rappellent le goût des friandises, des gâteaux, des sucreries.

Les saveurs mentholées : menthe chlorophylle, menthe fraîche, pin, eucalyptus par exemple, les saveurs rappellent celles des cigarettes au menthol avec plus ou moins d’intensité et de fraîcheur.

Les saveurs boissons : Pina colada, mojito, thé à la menthe par exemple, à l’image des saveurs gourmandes, ces e-liquides sont dérivés des cocktails, des boissons connues.

Les différents types de e-liquides sur le marché

Au-delà des saveurs, il existe également différents types de e-liquides sur le marché. Voici une liste non exhaustive :

E-liquide à la nicotine : cette substance est un stimulant qui provoque une dépendance et est souvent considérée comme l’élément clé du tabac. Elle peut être présente dans les e-liquides avec des dosages variant selon les marques (3mg/mL, 6mg/mL, 12mg/mL…). Vous devez bien choisir son dosage pour éviter toute dépendance.

E-liquide sans nicotine : destiné aux vapoteurs qui ne souhaitent pas consommer de nicotine mais qui apprécient le geste d’inhaler ou simplement savourer la saveur.

E-liquide CBD : issu du chanvre industriel et utilisé pour ses propriétés relaxantes, cet e-liquide ne procure pas d’effets psychoactifs contrairement au THC présent dans certains produits dérivés du cannabis. Le cannabidiol (CBD) en tant que tel n’est ni addictif ni nocif et constitue donc une alternative naturelle pour se détendre en fin de journée.

E-liquide sel de nicotine : plus doux que la nicotine classique, ce type d’e-liquide permet aux anciens fumeurs ayant besoin d’une dose élevée de profiter pleinement des arômes proposés par leur cigarette électronique sans avoir à subir l’agressivité habituellement associée à un taux trop élevé.

Il est primordial de mentionner qu’il existe également des e-liquides avec des compositions différentes, tels que les e-liquides dits ‘premium’ qui contiennent des ingrédients de qualité supérieure, ou encore les e-liquides ‘bio’ qui privilégient la production biologique et l’utilisation de matières premières naturelles.

Il est essentiel de bien choisir son e-liquide en fonction de ses besoins et envies, mais également selon la puissance et le type de sa cigarette électronique pour éviter toute altération du goût ou tout risque pour votre santé.

Les précautions à prendre lors de l’utilisation d’un e-liquide

L’utilisation d’un e-liquide nécessite certainement quelques précautions pour garantir une expérience de vapotage en toute sécurité. Voici quelques règles à suivre :

Il est primordial de choisir un e-liquide conforme aux normes européennes et françaises, notamment la directive TPD (Tobacco Products Directive) qui encadre les produits du tabac avec nicotine dans l’Union Européenne. Vérifiez que le taux de nicotine est indiqué clairement sur le flacon et ne dépasse pas les limites légales en vigueur.

Il faut ranger les flacons d’e-liquides hors de portée des enfants et des animaux domestiques, car ces derniers peuvent être attirés par leur odeur sucrée. Effectivement, certains arômes comme le bubblegum ou la fraise peuvent sembler très agréables pour eux, mais la consommation accidentelle inhérente pourrait causer des symptômes graves tels que nausées ou vomissements.

Veillez aussi à conserver votre e-liquide dans un endroit sec et frais afin d’éviter toute altération due au soleil ou à une température excessive. Évitez donc absolument de stocker vos flacons près d’une source de chaleur telle qu’un radiateur ou sous la lumière directe du soleil.

Pensez à changer régulièrement votre résistance si vous utilisez une cigarette électronique dotée de cette pièce amovible : celle-ci a tendance à s’user avec le temps, ce qui peut affecter négativement la qualité du goût ainsi que l’apparition malencontreuse de fuites gênantes pouvant mettre en danger votre appareil électronique.

En respectant ces simples conseils, vous pourrez profiter d’une expérience de vapotage saine et agréable tout en minimisant les risques potentiels liés à l’utilisation des e-liquides.