Tout ce qu’il faut savoir sur la course au large

Tout ce qu’il faut savoir sur la course au large

Pour effectuer la course au large, sachez qu’une séance intense d’entraînement doit précéder votre participation. Bien qu’il s’agisse d’un sport nautique ouvert à tous les intéressés, il s’agit tout de même d’une aventure individuelle.

L’organisation autour du sommeil

Pour votre sécurité, une bonne organisation de votre temps de sommeil est importante lorsque vous êtes à bord du navire. La privation du sommeil est une étape difficile que plusieurs athlètes ne peuvent pas résister. Dans le navire, vous ne pouvez pas décider du temps que vous allez consacrer au sommeil et du temps destiné à votre activité. Car les courants et les mouvements brusques du navire et des conditions météorologiques sont toujours improvisées.

Lorsque vous effectuez le déplacement en solitaire, vous devez organiser votre temps en fonction des conditions présentes lors de la navigation. N’attendez pas la tombée de la nuit pour dormir. De même, n’attendez pas midi pour manger. Votre alimentation et votre sommeil doivent être conditionnés par la nature calme ou agitée de l’océan. Voyagez tout simplement avec un carnet et une montre chronométrique pour évaluer la répartition du temps.

L’encouragement de la course

Pour effectuer la course au large, sachez que vous serez seul dans le bateau, mais pas dans la société. Plusieurs personnes et plusieurs entreprises encouragent la promotion du sport nautique. En plus de vivre votre passion, vous ne manquerez pas de gagner assez d’argent pour subvenir à vos besoins. En suivant une bonne préparation et en participant à une compétition, vous serez célèbre et vous rentrerez dans l’histoire du sport nautique.

Parmi les risques qui peuvent décourager les participants, il y a sans doute la privation du sommeil et du repos qui peut toucher le sportif. Pour vous accompagner, vous serez entouré des professionnels de la santé, des préparateurs physiques et d’un pharmacien qui vous donnera tout ce qu’il vous faudra pour survivre dans le navire. Le staff technique qui prépare le skipper évolue par les prévisions et les suppositions. Il est difficile de préparer une personne en étant certain de lui protéger contre tous les dangers dans l’océan.

La course au large présente de nombreux risques. Pour admettre une personne à la course, il faudrait qu’elle respecte toutes les modalités garantissant son bien-être. Il s’agit d’effectuer un bilan de santé qui définira les capacités et les aptitudes du navigateur à se lancer dans une aventure seule. Les personnes souffrant des maladies ou handicaps ne peuvent donc pas concourir ; d’autres directives et instructions vous sont fournies sur le site citevoile-tabarly.com.

 

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!