Pivoines : comment faire des boutures réussies ?

Les pivoines sont de magnifiques fleurs recherchées pour leur aspect très élégant. Dans les bouquets elles donnent une touche supplémentaire grâce à leurs fleurs pleines et leurs pétales. Cependant, cultivées comme plante dans le jardin, elles ont leur propre raison d’être. C’est précisément pour cette raison qu’il est utile de savoir comment réaliser les boutures de pivoine afin d’avoir un jardin riche.

Propagation par bouturage

La bouture est une petite branche latérale obtenue de la plante mère qui mesure au moins 10 centimètres de long. Pour que les boutures prennent racine, il est préférable d’utiliser une hormone d’enracinement dans laquelle on trempe la base du rameau. Toutefois, ce n’est pas toujours nécessaire si vous suivez quelques conseils. Pour assurer un enracinement réussi, les boutures doivent être maintenues dans un environnement humide.

A voir aussi : Comment appelle-t-on les gens qui font du parapente ?

Une astuce consiste à mettre un sac en plastique sur le pot où vous avez placé la bouture pour créer une petite serre. Une fois enracinées, placez les boutures de pivoines dans un pot de 8 cm avec du terreau. Laissez les boutures se développer jusqu’au printemps suivant. Il faudra attendre quelques années avant de devoir les planter dans le jardin ou dans un pot plus grand. Il faut généralement environ un mois pour produire de nouvelles racines. De plus, vous pouvez augmenter ce délai en vaporisant périodiquement les boutures pour leur assurer l’environnement humide dont elles ont besoin.

Quand couper des pivoines ?

Il est préférable de couper les boutures tôt le matin ou par temps nuageux, lorsque les tissus et les tiges sont : saturés d’eau. Vous devez soigneusement couper la tige à la surface même de la terre. Ensuite, elle doit être transférée dans une pièce fraîche, divisée avec un couteau en plusieurs parties de 3 à 5 cm. Sur chaque spécimen, à une distance de 1,5 à 2 cm de la coupe inférieure, laissez une feuille. Il faut la couper les deux tiers de la plaque foliaire.

A lire aussi : Quel est le prix d'une draisienne électrique ?

Pendant une journée, les tiges hachées doivent être : conservées dans une solution d’hétéroauxine. En outre, après cela, elles doivent être plantées dans des récipients remplis d’un mélange nutritif. Par le haut, le mélange doit être saupoudré d’une couche de sable propre de 5 cm d’épaisseur. Ainsi, les boutures ne toucheront pas le mélange, sinon elles pourraient commencer à pourrir et à mourir.

Soins nécessaires

Il est nécessaire de les pulvériser au moins 3 à 4 fois par jour et d’empêcher le mélange de se dessécher. En outre, vous devez le protéger des rayons directs du soleil. Après 3-4 semaines, un callus apparaîtra sur les boutures et après 1,5 mois, les racines pousseront. Les bourgeons de tige sont généralement pondus après 3 mois.

En hiver, les conteneurs contenant des pivoines doivent être : isolés en les recouvrant d’une couche de tourbe (15-20 cm). Par ailleurs, vous pouvez les laisser sous la neige. Au printemps, chaque bouture enracinée, accompagnée d’une motte de terre, doit être : transférée dans un lit temporaire. En revanche, d’août à septembre, elle peut être : plantée dans un lieu permanent.

Préparation du sol

Pour assurer une bonne santé des pivoines, il faut des endroits qui sont assez lumineux. Ils doivent être à une distance maximale de 3 mètres des bâtiments et autres plantes vivaces. Le système racinaire de la plante se développe fortement au fil du temps. Il peut étouffer la croissance des plantations à faible croissance à proximité. Les pivoines préfèrent les sols qui naturellement limoneux et totalement drainés. Dans la zone assignée, il faut creuser des fosses séparées de 60x60x60 cm. Il est à noter que la distance entre les fosses doit être d’au moins 80 cm.

On remplit les fosses à moitié d’engrais organiques et minéraux. Ensuite, il faut disposer la pousse et la saupoudrer de terre. Cette opération est : suivie d’un arrosage abondant. Ensuite, le paillage doit être : recouvert d’écorce d’arbre ou de mousse de tourbe. Pour le paillage, on utilise des écorces de conifères : pin, cèdre ou mélèze. Il est : conseillé de la désinfecter dans une solution diluée de permanganate de potassium avant d’utiliser un tel paillis. Les trous doivent être : creusés 3 à 4 semaines avant la plantation principale de la plante, afin que le sol ait le temps de se tasser.