Voyage en Espagne : routes à éviter et règles à connaître

L’Espagne fait partie des destinations les plus prisées en Europe. Afin de conduire en toute sécurité dans ce pays, vous devez d’abord disposer d’un permis de conduire. Il y a des endroits particulièrement chargés ou des points noirs routiers à éviter, surtout si vous êtes conducteur novice. Découvrez les règles de conduite générales pour bien circuler dans ce pays.

Quels sont les points et axes à éviter en voyageant en Espagne

Pour que votre voyage se déroule sans encombre, il est utile de s’informer à l’avance sur les points de trafic. Rappelons que pour circuler en Espagne, vous devez être âgé de 18 ans et disposer d’un permis de conduire européen. Il peut s’agir d’un cpf permis de conduire ou d’un permis financé par tout autre moyen. Voici les routes où la circulation est particulièrement dense :

Lire également : Quels motifs choisir pour décorer sa moto ?

  • Vers la côte méditerranéenne. L’autoroute A7 est la seule qui relie Perpignan à Almeria. Elle est particulièrement chargée à certaines périodes ;
  • Les routes nationales qui se situent près des grandes villes côtières. Celles-ci sont connues pour être des points noirs classiques ;
  • Vers l’Andalousie et le Portugal :
  • L’autoroute A8 située entre la frontière franco-espagnole et Bilbao fait partie des zones qui peuvent être très encombrées ;
  • L’autoroute A1 qui relie San Sebastian, Burgos et Madrid ;
  • En direction du sud, l’autoroute A4 entre Madrid, Cordoue et Séville.

Vous pouvez vous référer au GPS pour déterminer les chemins les plus courts. En période estivale, les autoroutes menant au Portugal, en Andalousie et à la Méditerranée sont très encombrées.

Comment conduire en Espagne ?

Comme dans tout autre pays, les conducteurs doivent maîtriser les thématiques du Code de la route pour rouler en toute sécurité. Toutefois, il existe des spécificités locales du Code de la route que vous devez connaître :

A lire en complément : Quels sont les avantages de la Peugeot 3008 ?

  • Les limitations de vitesse. Elles sont fixées en fonction du type de route. Gardez un œil sur les panneaux, car les limitations classiques peuvent changer à tout moment. Il y a aussi des cas où la vitesse est limitée, peu importe la route. Par exemple, nous retrouvons cette situation lorsque la visibilité est réduite à moins de 5O m. Cela peut être dû à une pluie intense ou à une chute de neige. Vous devez également réduire votre vitesse sur les routes escarpées ;
  • Les règles de conduite spécifiques :
  • Le taux d’alcoolémie toléré est le même qu’en France pour un conducteur de voiture légère, 0,5 mg/L de sang. Pour les jeunes conducteurs, il est limité à 0,3 mg ;
  • Il est interdit d’utiliser un téléphone sur le siège conducteur. Pour passer un appel, vous devez sortir du véhicule ou vous mettre sur le siège passager ;
  • Utiliser les clignotants est obligatoire ;
  • Il est interdit de stationner à moins de 5 m d’un passage pour piétons ou d’un carrefour ;
  • Un usage intempestif du klaxon ou avertisseur sonore est passible d’amende. Celui-ci doit être utilisé uniquement pour prévenir d’un danger immédiat ou dans une situation d’urgence.
  • La conduite à droite. Attention à ne pas l’oublier lorsque vous sortez d’une station-service ou d’un restaurant ;
  • Les appels de phares obligatoires lorsque vous doublez une voiture ;

Autres spécificités à connaître

Il faut savoir que la plupart des autoroutes espagnoles sont à péage. Ainsi, lorsque vous en empruntez une, soyez sûr de disposer d’un moyen de paiement valable. Par ailleurs, si une infraction est relevée lors d’un contrôle policier, vous devez payer immédiatement l’amende. Autrement, votre véhicule est immobilisé.

En ce qui concerne les parkings, vérifiez qu’ils sont avec ou sans signalétique spécifique. Un parking payant avec des zones bleues signifie que vous devez payer via l’un des horodateurs environnants. Dans le cas où le marquage serait bleu et blanc, cela indique une zone de dépose-minute. Cette zone autorise un arrêt court si le conducteur reste au volant. Sachez qu’en Espagne, vous pouvez stationner votre voiture sur la voie publique à condition de ne pas dormir dans celle-ci.

Dorénavant, vous connaissez toutes les informations essentielles pour circuler en toute sérénité en Espagne. Veillez à toujours respecter le Code de la route en vigueur.