Vignette Crit’air : les évolutions du dispositif

Vignette Crit’air : les évolutions du dispositif

Les émissions de gaz sont l’une des principales causes du réchauffement climatique. De nombreuses villes françaises ont commencé à mener des actions pour réduire ces émissions. Entre autres, elles ont imposé l’utilisation de vignettes antipollution Crit’air depuis quelques années. Récemment, de nouvelles mesures ont été prises en ce qui concerne l’utilisation de ces vignettes dans le but de réduire encore davantage l’émission de ces gaz.

Qu’est-ce que la vignette Crit’air ?

Encore appelées Certificats de qualité de l’air, les vignettes Crit’air sont utilisées pour attester du niveau d’émission de gaz polluants par les véhicules. Cette émission se mesure à l’aide d’un simulateur. Suite à la simulation, il vous sera attribué la vignette correspondant au niveau d’émission de votre auto. L’absence de cette vignette peut vous valoir une sanction même si les pièces du véhicule sont à jour. Désormais, si vous souhaitez en savoir plus sur l’obtention de votre vignette Crit’air, il est possible de faire votre demande de vignette directement en ligne, en quelques clics.

A lire également : Une Nissan Micra à l’état neuf

L’attribution des vignettes se fait selon certains critères. En premier lieu, il s’agira notamment du type de véhicule. Les véhicules concernés sont les voitures, les utilitaires, les scooters, les poids lourds… pour ne citer que ceux-là. Le type d’énergie ou carburant dont se sert le véhicule est également un critère important. La norme Euro ou date de la première immatriculation du véhicule est le troisième critère dont se sert le dispositif pour attribuer à chacun sa vignette Crit’air.

vignette Crit'Air

A voir aussi : Des casquettes et des bonnets pour les motards

Pour rappel, il existe cinq vignettes Crit’air :

  • Crit’air 0 : la pastille verte pour les véhicules électriques
  • Crit’air 1 : la pastille violette pour les véhicules à essence ou hybrides
  • Crit’air 2 : la pastille jaune réservée aux véhicules Euro 5, essence ou hybrides commercialisés entre 2006 et 2010 et les diesels commercialisés à partir de 2011
  • Crit’air 3 : la pastille orange pour les véhicules à essence et aux autres commercialisés entre 1997 et 2005
  • Crit’air 4 : la pastille marron pour les autos diesel Euro 3 commercialisées entre 2001 et 2005
  • Crit’air 5 : la pastille grise réservée aux véhicules commercialisés entre 1997 et 2000

Quelles sont les évolutions du dispositif pour 2021 ?

En 2021, sept nouvelles Zones à Faible Émission ont été localisées et ajoutées aux quatre autres déjà existantes. Les restrictions de circulation des anciens véhicules dans ces zones seront quasi-permanentes.

Aussi, des radars seront installés un peu partout dans les villes pendant 2022, pour la détection des vignettes sur vos pare-brise. Nous vous suggérons donc de promptement vous en procurer une si ce n’est pas déjà fait. La présence des vignettes sur votre pare-brise en 2021 sera indispensable surtout si vous envisagez de vous rendre dans une zone où la circulation différenciée (interdiction de circulation des catégories Crit’air 4 et 5 à certaines périodes, lors des pics de pollution) a déjà été mise en place. Sortir avec un véhicule sans vignette vous vaudra alors une contravention.

Les véhicules Crit’air 3 seront interdits de circulation à Paris, mais aussi dans certaines zones à Lyon en 2022. Les vignettes sont déjà obligatoires dans certaines villes de France. Toutefois, cette mesure s’étendra bientôt jusque dans toutes les villes bénéficiant du plan de protection de l’Atmosphère, ainsi que dans les 20 communes vainqueurs du projet « villes respirables en 5 ans ». De plus, la municipalité parisienne se réserve le droit d’interdire la circulation aux véhicules de pastilles de certaines couleurs les jours de pics de pollution.

Show Buttons
Hide Buttons