Quand résilier son assurance auto ?

Quand résilier son assurance auto ?

Quand bien même vous pouvez décider de résilier un contrat d’assurance, il peut arriver que cela s’impose à vous. Ainsi, vous pourrez résilier votre contrat à la suite de différents évènements. Découvrez quand résilier votre contrat d’assurance auto dans cet article.

Résiliez votre contrat après la première année

La plupart du temps, vous ne pourrez pas résilier un contrat d’assurance actif. Même si vous le faites, vous devez justifier le motif de résiliation. Par ailleurs, la loi Hamon vous donne des facilités. Grâce à cette dernière, vous pourrez résilier un contrat d’assurance sans pour autant avoir à vous expliquer. Cependant, il vous faut d’abord finir votre première année de contrat : c’est la condition sine qua non !

A découvrir également : Vignette Crit'air : les évolutions du dispositif

Après donc votre première année, vous pourrez envoyer à votre assureur une lettre de résiliation par courrier électronique. Dès lors que votre assureur aura accusé réception de votre courrier, la résiliation prendra effet 4 semaines après. De ce fait, l’assureur s’engage à vous payer les primes correspondantes à la durée restante.

À la suite d’un changement de situation

A voir aussi : Pourquoi acheter une voiture d'occasion chez un concessionnaire ?

Vous pourrez demander une résiliation de contrat lorsque certaines situations particulières vous affectent. De ce fait, vous pourrez résilier votre contrat d’assurance lorsque :

  • Vous voyagez longtemps ;
  • Vous divorcez ;
  • Vous changez de domicile ;
  • Vous allez à la retraite ;
  • Vous arrêtez de travailler, etc.

En réalité, la résiliation de contrat intervient lorsqu’il n’y a plus réellement de risques à couvrir. Aussi, lorsqu’il vous arrive des situations qui aggravent votre condition de vie, vous pouvez demander à résilier votre contrat. Néanmoins, vous devez en informer votre assureur deux semaines après l’aggravation des risques assurés. Il vous faudra néanmoins envoyer une lettre. Dans la plupart des cas, votre assureur vous proposera de nouvelles alternatives. Vous ferez alors un choix parmi une panoplie de solutions. Si aucune ne vous convient pas, la résiliation peut donc être actée.

À la suite de l’augmentation des tarifs

Avant le début d’une autre année, votre assureur vous informe si éventuellement il appliquera un autre type de tarification. De ce fait, vous pourrez demander une résiliation lorsque les nouvelles clauses ne vous correspondent pas.

À une échéance

Lorsque votre contrat arrive à expiration, vous n’êtes pas obligé de le reconduire si entre temps un autre organisme d’assurance propose une tarification plus attractive. Néanmoins, à la fin de votre contrat, vous devez assurer votre voiture si vous pensez continuer à en faire usage.

Pour cela, votre ancien assureur pourrait vous demander de fournir des preuves attestant que vous avez déjà souscrit une autre assurance auto. Il est conseillé dans ce cas de laisser votre nouvel assureur faire les démarches de résiliation à votre place. Vous devez lui demander d’envoyer la lettre de résiliation à votre ancien assureur. Lorsque la lettre n’est pas envoyée avant la date d’échéance du contrat en cours, il est automatiquement reconduit.

Lorsque votre assureur vous notifie la date d’échéance de votre contrat, il est obligé de vous rappeler votre droit de résiliation. Dans le cas où aucun rappel ne vous parvient avant la fin de l’échéance, vous pourrez résilier le contrat sans aucune pénalité.

Show Buttons
Hide Buttons