Quel avenir pour SCPI ?

Le bilan de l’Association française des Sociétés de Placement Immobilier (ASPIM) à fin septembre 2020 confirme une bonne tenue du rendement des SCPI. Qu’est-ce que les SCPI ? Quels avenirs pour les SCPI ? On en parle dans cet article.

Les SCPI, qu’est-ce que c’est ?

Les SCPI sont des sociétés civiles de placement immobilier. Le mécanisme de fonctionnement d’une société civile de placement immobilier répond à des problématiques de crise financière, de spéculation et de dématérialisation de l’argent. Malgré le fait qu’il existe différents types de SCPI (rendement, fiscale, plus-value…), le fonctionnement intrinsèque est relativement similaire. Investir en SCPI à capital variable ou fixe consiste à investir dans un ensemble immobilier et non dans un bien précis, afin d’investir dans l’immobilier locatif. Ceci avec un taux de rendement élevé pour disposer de revenus complémentaires.

A découvrir également : Quels sont les dispositifs de défiscalisation ?

La société de gestion qui gère la SCPI va collecter des fonds auprès d’investisseurs. Puis elle procédera à une sélection d’actifs ou « parc immobilier » rentrant dans les statuts de la SCPI, c’est-à-dire correspondant à la stratégie patrimoniale suivie. Par exemple, une SCPI de rendement achètera donc un bureau avec un bail commercial. Par la suite, la société de gestion va acquérir de nouveaux actifs et gérer les différents biens qui composent les actifs immobiliers. Cette gestion est totale. Elle va du choix du locataire, au paiement des charges en passant par la collecte des loyers, la réalisation de travaux…

Les SCPI, un marché qui progresse malgré tout

Le marché des SCPI est un marché mature, car existant depuis les années soixante. On remarque que seulement une vingtaine d’opérateurs interagissent sur cette thématique. Ceci à cause de la complexité d’obtention d’un agrément par l’AMF qui engendre une barrière à l’entrée assez importante. Malgré ce faible nombre d’opérateurs, la capitalisation totale atteint quand même plus de 55 milliards d’euros. Ceci montrant l’expérience et l’expertise des sociétés évoluant dans ce domaine.

Lire également : Quelle location rapporte le plus ?

Avec la baisse des fonds euros et une notoriété progressivement forte auprès du grand public, la collecte annuelle en 2018 dépasse les 5 milliards d’euros ces dernières années. Finalement, il existe plus de 180 SCPI de tous types sur le marché.

Une réduction des investissements en région

Les investissements en région, probablement jugés plus fragilisés par la crise sanitaire et économique, sont tombés à moins de 15 % du volume des investissements au premier semestre. Cela alors que les actifs situés à Paris (environ 15 %) et en Île-de-France (environ 30 %), ont continué d’être recherchés. On constate d’ailleurs un prix moyen d’acquisition de 2 166 €/m² pour les actifs à l’étranger à comparer à près de 9 000 €/m² à Paris. Les gérants de SCPI ont démontré leur agilité en termes d’investissement parce qu’une part très significative de la collecte a été investie dernièrement.

Les SCPI, ce qu’en pense la presse

L’avis général de la presse sur les SCPI est excellent. La collecte est en forte progression depuis 10 ans maintenant, mettant en avant l’appétence des investisseurs pour les SCPI. La Presse spécialisée aborde le sujet régulièrement et met en évidence les SCPI comme un placement offrant un couple rendement-risque très favorable qui vient concurrencer l’assurance vie.

Il est vrai que la réplique du confinement pourrait avoir un nouvel impact. Un impact toutefois plus marginal, car atténué par les mesures du gouvernement visant à accompagner les bailleurs qui consentiraient à abandonner des loyers.

Un rendement élevé possible avec les SCPI

Comme nous venons de le voir plus haut dans cet article, les SCPI, acronyme utilisé pour Société Civile de Placement Immobilier, demeurent une alternative des plus intéressantes si vous souhaitez faire fructifier votre argent. En effet l’objectif de rendement annuel proposé par ces dernières peut se mesurer entre 4 et 6% de manière générale. Un taux de distribution bien supérieur au taux rémunérateur des comptes classiques comme le Livret A par exemple. Si vous êtes intéressé par ce concept, et que vous désirez concrétiser cette démarche en récoltant davantage de renseignements, vous pouvez vous rendre sur des sites web spécialisés dans ce domaine afin de tenter de comprendre comment fonctionne une SCPI de rendement. Et ainsi franchir le pas.

Ces SCPI sont des organismes de rendement à capital variable. De plus elles offrent une diversification des lieux géographiques où sont implantés les bâtiments. De surcroît nous pouvons également ajouter qu’elles proposent à leurs associés des immeubles très différents les uns des autres. En effet, il est important de noter que ces bâtiments ont été choisis afin d’étoffer au maximum la variété de secteurs d’activité. Et ce dans le but de diversifier au maximum les sources de revenus, et ainsi limiter de manière optimale le moindre risque. De même, les immeubles choisis sont dans leur grande majorité tous neufs dans le but d’éviter toutes dégradations et réparations trop coûteuses.

Pour ce qui est du sujet de la gestion, vous n’aurez pas à vous en occuper. En effet le choix des locataires est réalisé par la SCPI qui gère toutes ces questions. Les personnes sélectionnées sont privilégiées si elles aspirent à rester de nombreuses années dans ces immeubles. La raison est toute simple ; cela offre la capacité de trouver une certaine stabilité dans la régularité des revenus. Et permettre aux associés de voir leur taux de rendement être le moins variable possible.

De plus, avec ces sociétés civiles de placement immobilier, l’argent que vous allez récolter peut tout aussi bien vous servir à en gagner davantage encore. Comment ? Tout simplement en ayant la possibilité de réinjecter l’argent glané au sein de la SCPI afin d’accroître vos parts dans celle-ci. Enfin, les SCPI donnent aussi l’occasion à leurs associés de bénéficier de nombreux avantages fiscaux comme c’est également le cas en ce qui concerne les assurances-vie par exemple.