Quelle société ouvrir ?

Créer et monter sa propre entreprise est un désir qui anime tout le monde. Ce désir peut naître par une envie d’indépendance ou par le goût d’entreprendre. Toutefois, trouver le statut juridique adapté à son entreprise n’est pas une mince affaire. Vous désirez créer votre propre société ? Vous aimeriez savoir quel statut juridique serait idéal pour votre entreprise ? Nous vous présentons dans cet article, quels sont les types de société que vous pouvez ouvrir.

La SARL : qu’est-ce que c’est ?

Société à caractère commercial et limité, la SARL est une forme société juridique constituée de deux associés au minimum. Elle permet aux associés de limiter leur responsabilité au montant de leurs apports. Lorsque la SARL est créée par une seule personne on parlera de SARL unipersonnel ou EURL.

A découvrir également : Qui est Yvette Prieto ?

Pour créer une société SARL, il est important de respecter quelques démarches. Il s’agit de la rédaction des statuts, de la réalisation des apports ou encore de la demande d’immatriculation.

Le principal objectif de la rédaction des statuts est de décrire le fonctionnement de la société. De nommer les différents dirigeants de la société. Il faut noter que les statuts doivent être rédigés par écrit et être signés par tous les associés dans les plus brefs délais.

A lire en complément : Devenir autoentrepreneur : les étapes !

L’immatriculation de votre  SARL doit être réglementée par plusieurs textes de loi. De ce fait, le contenu de chaque clause des statuts doit être conforme à la législation.

Qu’est-ce qu’une SAS ?

Très prisée par les créateurs d’entreprises, la SAS (Société par Actions Simplifiée) est une société commerciale par action. Le statut juridique d’une société SAS présente de nombreux avantages. En effet, une ou plusieurs personnes peuvent fonder une SAS. D’ailleurs, un mineur non émancipé peut être associé d’une SAS. De plus, les capitaux et les apports sont librement fixés dans les statuts et la loi n’exige aucun montant minimal.

Avec une Société par Actions Simplifiée, vous pouvez exercer tous types d’activités excepté l’assurance, le débit de tabac, l’épargne. Une société SAS doit avoir un statut juridique qui contient toutes les clauses imposées par la loi.

Pourquoi recourir à une SNC ?

La SNC est une société juridique moins connu que la SARL ou encore la SAS. En effet, la Société en Nom Collectif (SNC) est une forme de société beaucoup plus privilégié par des entrepreneurs se connaissant bien pour s’associer. Une société en nom collectif est soumise à l’impôt sur le revenu (IR). Cependant, elle peut toutefois opter pour une imposition à l’impôt sur les sociétés. Le régime appliqué à une telle société sera alors identique à celui d’une société SARL.

Selon l’envergure du projet à accomplir, un capital social doit être fixé librement à la convenance des associés. En revanche, le montant et les apports doivent être mentionnés dans les statuts.  La responsabilité dans une SNC est indéfinie en ce sens que tous les associés de la société sont responsables des différentes décisions prises. De ce fait lors d’une dissolution par exemple, les associés devront assumer les dettes.