Comment mieux gérer votre budget auto ?

L’automobile se révèle indispensable au quotidien certes, mais entre les cotisations d’assurance, les frais d’entretien, les réparations, le carburant, les frais de stationnement, les péages…, elle pèse particulièrement lourd sur le budget des ménages. Cela est d’autant plus vrai lorsque l’on est propriétaire de plusieurs véhicules. Fort heureusement, ce ne sont pas les moyens qui manquent pour gérer efficacement et intelligemment ce poste de dépense non négligeable. En utilisant notamment un comparateur pour trouver l’assurance la plus intéressante ou en optant pour des pièces d’occasion, vous mettrez progressivement en place des petites habitudes qui vous permettront de faire de grandes économies.

Gérez votre budget auto en limitant vos frais d’assurance, grâce à un comparateur

Pour mieux maîtriser votre budget auto, le premier réflexe que vous devez avoir est de vous pencher sur votre assurance auto. Selon le type de contrat auquel vous avez adhéré, elle peut représenter un poste de dépense non négligeable, d’autant qu’elle est revue à la hausse chaque année.

A découvrir également : En cas de déménagement, comment faire sa carte grise ?

Faites le point sur vos besoins le plus souvent possible

Afin de limiter vos frais d’assurance, il est pertinent de réévaluer vos besoins aussi souvent que nécessaire afin que votre contrat actuel puisse s’adapter à leur évolution. Ce faisant, vous bénéficiez toujours d’une meilleure couverture tout en évitant de payer pour les garanties qui ne vous sont plus utiles. Pourquoi, par exemple, conserver une assurance tous risques alors que votre berline a déjà vu sa valeur régresser de plus de 50 % ?

Résiliez votre contrat auto actuel si nécessaire et utilisez un comparateur d’assurance

N’hésitez pas à mettre un terme à votre assurance auto actuelle dès que vous identifiez un contrat bien plus économique et avantageux. Notez que grâce à la loi “sur la consommation” ou loi Hamon, vous pouvez à tout moment jouer la carte de la résiliation après un an d’adhésion, et ce, sans motif ni frais. Votre décision doit simplement être notifiée à votre assureur par lettre recommandée avec accusé de réception. Toutefois, avant de rompre votre assurance auto, vous devez logiquement partir à la recherche de la perle rare. Le meilleur moyen de trouver l’assurance auto qui vous correspond le mieux est de comparer sur ce site plusieurs devis pour ne retenir que le plus intéressant.

A découvrir également : FIAT 500 : pourquoi s'offrir cette voiture électrique ?

Une fois sur le comparateur en ligne, vous devez remplir un formulaire avec les informations relatives à votre véhicule, vos besoins réels, votre profil de conducteur et votre situation entre autres. Le site va ensuite les présenter à ses partenaires et vous donne accès à la liste des devis que ces derniers auront formulés de manière personnalisée. Vous n’avez plus qu’à faire votre choix en tenant compte d’un certain nombre de critères. Parmi ceux-ci, on cite le montant des cotisations, les garanties et leurs exclusions, les franchises… Attardez-vous également sur les conditions de chaque contrat, tant spécifiques que générales.

Après avoir mis la main sur le contrat qu’il vous faut, vous devez contacter votre nouvel assureur. Ce dernier prend alors en charge la procédure de résiliation de votre contrat actuel, tout en veillant à la continuité de votre couverture entre les deux contrats.

économies sur l'assurance auto

Ne lésinez pas sur l’entretien de votre véhicule

Vidange du moteur réalisée à la bonne fréquence, niveaux toujours suffisants, pression des pneumatiques à un niveau optimal, disques et plaquettes de frein impeccables… Un véhicule correctement entretenu est effectivement moins sujet à des pannes. Et puisqu’il est constamment en bon état, il consomme moins de carburant que les véhicules mal entretenus. Un entretien digne de ce nom est dans ce cas synonyme d’importantes économies sur le long terme. Notez que pour être efficace, il doit s’adapter aux saisons et se faire selon les préconisations du constructeur.

Par ailleurs, votre voiture doit obligatoirement faire l’objet d’un contrôle technique :

  • dans les 6 mois qui suivent le quatrième anniversaire de sa première mise en circulation, puis tous les deux ans (si elle est neuve),
  • avant la date limite du dernier contrôle technique (si elle est d’occasion).

Adoptez l’écoconduite pour faire des économies et réduire votre empreinte écologique

L’écoconduite vous permet de prolonger la durée de vie de votre automobile, d’éviter les pannes, de réduire votre consommation de carburant et d’espacer la fréquence des révisions. Vous diminuez par la même occasion votre impact environnemental et limitez les accidents.

Pour adopter ce style de conduite responsable, il est question de conduire en douceur tout en maintenant une vitesse constante. N’hésitez pas à utiliser le régime moteur le plus bas possible. Vous devez ensuite limiter les freinages et les accélérations brusques, mais aussi éviter de transporter des charges inutiles. À chaque fois que vous êtes pris dans un embouteillage, ayez toujours le réflexe de couper le moteur. N’utilisez votre climatisation que si cela est nécessaire. Enfin, surveillez régulièrement la pression de vos pneus ainsi que l’usure des consommables.

Privilégiez les pièces d’occasion pour les réparations

Conformément à l’amendement n°798 à la loi sur la Transition énergétique, les garagistes sont dans l’obligation de vous proposer l’utilisation, pour certaines catégories de composants de rechange, de pièces de réemploi à la place de leur équivalent sorti d’usine. Rien ne vous oblige à accepter cette proposition, mais n’hésitez surtout pas à le faire si vous souhaitez réparer votre véhicule à moindres frais.

Tout d’abord, il faut savoir qu’une pièce d’occasion est jusqu’à 70 % moins chère que son homologue neuf. La raison est qu’il s’agit d’un composant auto ayant été récupéré sur des véhicules hors d’usage (VHU), puis revalorisé et remis en état par des recycleurs agréés. On parle en l’occurrence d’une pièce issue de l’économie circulaire (PIEC). Certaines pièces de réemploi ont été reconditionnées dans des usines d’équipementiers.

Cependant, le fait qu’une pièce d’occasion soit peu onéreuse ne veut pas dire qu’elle n’est pas fiable. Les PIEC et composants auto provenant des gammes d’échange standard des équipements sont à la fois sécurisés et traçables. De plus, elles sont originales et leur qualité est souvent supérieure à celle des composants neufs de premier prix.

Si vous souhaitez acheter vous-même vos pièces de réemploi pour faire le maximum d’économies, vous pouvez vous orienter directement vers une casse-auto agréée. Au vu du nombre incommensurable de VHU qui s’y trouvent, vous ne risquez certainement pas de passer à côté des composants compatibles dont vous avez besoin. Vous pouvez également passer commande sur un site spécialisé travaillant en étroite collaboration avec des recycleurs agréés et expérimentés. Pour éviter les mauvaises surprises, faites l’impasse sur les pièces de réemploi vendues par les particuliers.