Comment se déroule une greffe de cheveux ?

La perte des cheveux peut être la conséquence de certains problèmes de santé, aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Il existe un certain nombre de solutions permettant de lutter contre l’alopécie ou la calvitie. L’une des plus efficaces est la greffe de cheveux. Cette opération consiste à utiliser les follicules des zones non touchées pour les placer dans les parties dégarnies. Voici comment se déroule une opération pour la greffe de cheveux.

Le diagnostic

Lorsque le patient va voir un chirurgien spécialiste des cheveux, la première étape est la réalisation d’un examen clinique. Il s’agit d’effectuer une exploration du cuir chevelu afin de trouver de façon précise, le type d’alopécie dont souffre le patient. Cet examen permet aussi de savoir s’il est nécessaire de procéder à une greffe capillaire.

Lire également : Quelles sont les caractéristiques d’une cigarette électronique ?

Le cas échéant, le praticien effectuera une mesure de la taille de la partie dégarnie afin de mieux estimer le nombre de greffons qui seront utiles pour la couvrir. Il profitera de l’examen pour chercher la zone donneuse.

L’examen clinique servira aussi à choisir le type de greffe qui sera effectué. Il peut en effet s’agir d’une greffe FUT à cheveux longs s’il faut utiliser une grande quantité d’implants capillaires. Dans le cas où il s’agirait d’une calvitie de petite ampleur, la greffe qui sera conseillée est la FUE.

Lire également : Bienfaits de la pierre verte : harmonie et prospérité dévoilés

Préparation de la zone sur laquelle les follicules seront pris

Avant de commencer l’intervention, la zone donneuse sera préparée. Ensuite, les greffons seront prélevés. La façon dont le prélèvement sera effectué dépend de la technique de greffe. S’il s’agit de la FUT, la technique utilisée est le prélèvement d’une petite bande de cuir chevelu dans l’occiput. La bandelette aura une taille comprise entre 10 et 25 cm.

Dans le cas d’une greffe FUE, l’extraction se fait de façon individuelle. L’outil utilisé est généralement un micro-punch. Lors de l’extraction, le praticien fait attention à ne pas endommager les racines.

Injection des greffons au niveau des parties touchées

L’injection des greffons est peut-être l’étape la plus importante de la greffe de cheveux. La façon dont l’injection se fait dépend de la technique de prélèvement des greffons utilisée. Si c’est la technique des bandelettes qui a été utilisée, l’implantation se fera à l’aide des pinces et des aiguilles de microchirurgie. Dans le cas où le prélèvement aurait été fait par extraction folliculaire, un injecteur de type Choi sera alors utilisé. Cet injecteur permet de préserver les greffons fragilisés.

Quelle que soit la technique utilisée, le chirurgien tient compte du côté esthétique. Il effectue donc un travail sur la topographie ainsi que la densité des cheveux. Après l’implantation de l’unité folliculaire, le praticien exerce une pression de 10 à 15 minutes sur la partie concernée.

Processus après opération

À la fin de l’opération, les zones touchées sont nettoyées avec un antiseptique pendant une quinzaine de jours. Le patient peut avoir un œdème bénin au niveau de la zone opérée et ne rien ressentir sur ces zones.

Il est recommandé de ne pas faire de sport pendant environ 15 jours après l’opération. C’est à partir du 3e mois que les résultats de la repousse commencent à être visibles. Plus les mois passent, plus la densité des cheveux augmente. Il faut noter qu’il existe bien d’autres solutions contre la chute de cheveux pour lesquelles vous pourrez opter si la greffe n’est pas nécessaire.