Siège auto pour enfant : 4 conseils pour faire le bon choix

La sécurité des enfants est très importante lorsque vous effectuez un déplacement à voiture. Quoi de mieux qu’un siège spécialement dédié pour garantir le confort de votre bout de chou durant vos nombreuses virées ? Bien évidemment, au fur et à mesure que votre enfant grandira, son meuble devra être remplacé pour une meilleure aisance. Il est donc important de tenir compte d’un certain nombre de paramètres avant de lui acheter son siège auto. Découvrez dans cet article des conseils pour réaliser un choix judicieux.

Tenir compte du type de fixation

Pour installer un siege enfant, il existe deux types de fixation. Le premier est la fixation par ceinture de sécurité et le second est le système de fixation par Isofix. Depuis 2011, les voitures neuves sont équipées du système de fixation par Isofix. Vous pouvez donc l’associer à un autre système de maintien tel que la ceinture de sécurité par exemple afin de pallier les éventuels accidents de route qui pourraient survenir.

A lire également : Quel cadeau pour un baptême fille ?

Selon que votre véhicule soit équipé ou pas de ce système, vous aurez un choix à faire. De toute évidence et très logiquement, si votre voiture date d’avant 2011, vous n’avez pas d’autre choix que d’opter pour la fixation avec ceinture de sécurité.

Veiller à ce que le siège soit adéquat pour la morphologie de votre enfant

Le poids et l’âge de l’enfant ne doivent en aucun cas être négligés lors du choix de son siège. Ceci s’explique par le fait que les dispositifs de retenue pour enfants sont catégorisés en tenant compte de ces deux variables. Selon la norme européenne, cinq groupes de siège sont à distinguer :

A lire aussi : La fête des pères : Quels cadeaux insolites pour fêter papa ?

  • le groupe 0 correspond aux enfants de la naissance à 10 kg ;
  • le groupe 0+ pour les enfants de la naissance jusqu’à ce que le poids atteigne 13 kg ;
  • le groupe 1 concerne les enfants de 9 à 18Kg ;
  • le groupe 2 fait allusion aux enfants faisant 15 à 28 kg ;
  • le groupe 3 est réservé pour les enfants dont le poids est compris entre 25 et 36 kg.

Pour le système d’installation Isofix, les groupes sont établis en fonction de la taille de l’enfant. Ils sont répartis comme suit :

  • le groupe 0 pour les enfants de la naissance jusqu’à 70 cm ;
  • le groupe 0+ jusqu’à 80 cm de taille ;
  • le groupe 1 jusqu’à ce que l’enfant atteigne 1 m ;
  • le groupe 2 concernant les enfants faisant jusqu’à 1m50.

Quelle que soit la corpulence et la taille de votre enfant, il est recommandé de l’installer à l’arrière du véhicule dans un siège qui lui est très confortable.

Prêter attention à l’homologation du siège auto enfant

Savez-vous qu’il existe des normes en rapport avec les sièges automobiles pour enfants ? Il est important de veiller à ce que le meuble que vous choisirez soit conforme aux normes récentes. L’homologation est nécessaire, car grâce à elle, vous saurez si le siège auto de votre enfant peut être installé en toute sécurité dans tout type de véhicule. Avec cette autorisation, vous assurez par exemple une protection maximale à votre rejeton en cas d’accident.

Ne prenez donc pas le risque d’acheter un siège non homologué. Veillez plutôt à ce qu’il y ait sur le meuble choisi, une étiquette portant le numéro d’homologation, la lettre E pour indiquer que c’est une homologation européenne et la tranche d’âge ou de poids de l’enfant.

Privilégier les modèles neufs et non d’occasion

Quand bien même l’achat de siège auto peut nécessiter un budget énorme surtout si vous avez une grande famille, il est fortement déconseillé d’acheter un meuble d’occasion. Attendez d’avoir le montant nécessaire pour acquérir des sièges neufs, car ceux déjà utilisés par d’autres personnes et revendus peuvent être défectueux. Il n’est donc pas judicieux de mettre en péril la sécurité de votre enfant pour une question d’argent. Préférez toujours le neuf.

En définitive, pour acheter un siège auto destiné à son enfant, il faut tenir compte de plusieurs critères qui ont pour but de garantir une sécurité maximale. Il s’agit des détails tels que : la morphologie de l’enfant, le type de fixation, l’homologation du siège et son état.