Quel plat avec un condrieu blanc ?

Quel plat avec un condrieu blanc ?

Le condrieu blanc est un vin d’appellation d’origine contrôlée (AOC). Il est élaboré sur la rive droite du Rhône, au Sud de Vienne. C’est un vin blanc délicat et onctueux produit grâce au seul cépage autorisé, le viognier. Quel plat manger avec ce type de vin ?

A lire en complément : 5 idées de cadeau original pour la fête des Pères

L’andouillette de Troyes

C’est une spécialité culinaire française que revendique la population de Troyes et de l’Aube. Elle est parfaite pour accompagner le condrieu blanc. Elle est fabriquée, actuellement, dans plusieurs régions avec les éléments du porc. C’est une charcuterie composée de chaudins complets (gros intestins) et d’estomacs de porcs. Les premiers constituent 60 % des ingrédients et les derniers sont coupés en fines lanières. Chaque charcutier l’assaisonne en suivant sa propre recette. On y met souvent :

  • Du sel,
  • Du poivre,
  • Des épices et
  • Des oignons frais.

Certains additifs peuvent être rajoutés. De plus, la fabrication artisanale de l’andouillette de Troyes est dressée à la main. En ce qui concerne la gamme industrielle, elle est faite sous boyau en collagène ou boyau naturel. Elle est ensuite cuite dans un court-bouillon aromatisé à feu doux pendant des heures. Généralement, les artisans poussent tous les éléments de l’andouillette dans le boyau. Mais, certains tirent toujours les lanières à la ficelle. Cette façon de faire demande une certaine dextérité.

A lire en complément : Tailler sa barbe : nos conseils pour bien entretenir votre barbe

La coquille de Saint-Jacques

La coquille Saint-Jacques est un mollusque très apprécié dans la gastronomie française. Elle possède une coquille dotée de côtes en éventail. Elle fait partie des produits nobles et raffinés. Beaucoup aiment sa chair, très riche en fer et son corail. La servir avec un condrieu blanc est idéal.

De même, on peut la consommer crue en réalisant un carpaccio ou un tartare. Vous pouvez aussi la mangée cuite en la faisant rôtir, pocher ou poêler. En plus, la chair représente la noix de la coquille Saint-Jacques. C’est elle, grâce à ses fibres musculaires, qui maintient en place les valves. Elle constitue donc un puissant muscle adducteur. Cette noix emmagasine l’énergie chimique sous forme de glycogène. Ce dernier devient à la cuisson du glucose. Celui-ci se caramélise et donne cette belle couleur dorée, qu’on observe, à la noix.

Le boudin blanc

Le boudin blanc est une charcuterie qui se consomme froid ou chaud. Vous pouvez le poêler à « nu » dans du beurre ou avec son boyau, ou le grillé. La fabrication nécessite plusieurs éléments tels que :

  • De la viande blanche,
  • De lait,
  • D’œufs,
  • De la poitrine de porc,
  • D’épices,
  • De crèmes et
  • De farine.

En outre, il est possible de rajouter certains ingrédients à l’occasion de fêtes. Il s’agit de choux, cèpes, noix, morilles, poireaux, raisins ou truffes. Le boudin blanc est préparé à partir de 30 % de gras et de 70 % de maigre. Il suffit de mélanger tous les ingrédients dans une machine, le cutter.

Tout d’abord, vous incorporez la viande assaisonnée au préalable. Ensuite, vous rajoutez les œufs. Vous malaxez et hachez la préparation finement. Enfin, vous ajoutez le lait. Vous pouvez dès lors rajouter toutes les garnitures complémentaires que vous voudrez.

Par ailleurs, vous embossez le mélange dans le boyau. Cette étape est réalisée dans un poussoir. Il ne vous reste plus qu’à cuire les boudins dans de l’eau frémissante sans sel. Comptez vingt minutes et sortez-les. Plongez-les dans de l’eau froide pour qu’ils conservent leur blancheur.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!