Pelade : traitements et conseils

Pelade : traitements et conseils

Il peut arriver que l’on soit victime d’une maladie pour diverses raisons. Dans les cas les plus répandus, les médecins préconisent de commencer des traitements le plus tôt possible pour pouvoir vaincre aisément une maladie. Il en est de même pour la pelade qui est un problème en rapport avec les cheveux, touchant aussi bien les femmes que les hommes. Souvent associée à une infection, la pelade est une maladie qui provoque la perte de cheveux. En lisant cet article, vous découvrirez avec plus de détails ce que c’est que la pelade, comment elle se soigne, mais aussi quelques conseils de routine pour l’éviter.

Définition et description de la pelade

D’entrée de jeu, précisons que la pelade n’est pas à confondre avec la chute de cheveux ; elle occasionne certes une perte de cheveux et/ou de poils par plaques, mais elle agit différemment. Tandis que les chutes de cheveux surviennent à des moments précis tels que des périodes de stress, de chimiothérapie ou alors de bouleversement hormonal, la pelade est une affection dite auto-immune qui s’attaque aux follicules pileux sans que les cellules souches soient détruites. En fait, les cheveux peuvent repousser quand on souffre de pelade, contrairement au problème de chute qui nécessite des dispositions particulières. Par ailleurs, les causes palpables de la pelade restent indéterminées jusqu’à maintenant, seulement on constate clairement qu’elle se transmet entre les membres d’une même famille.

Les symptômes et formes de pelade

La pelade se manifeste par des plaques de formes variées, dépourvues de cheveux et autour desquelles les cheveux sont fins et s’arrachent facilement. La pelade évolue par des poussées, cela signifie que les cheveux chutent pendant un moment puis se remettent à pousser. Dans les cas les plus courants, les cheveux repoussent au bout des 12 mois qui suivent la perte. Néanmoins, le processus de repousse peut être plus lent chez certaines personnes. Un autre signe de pelade se remarque sur les ongles. En effet, ceux-ci se fragilisent, se fissurent et deviennent cassants lorsque les cheveux qui sont tombés repoussent. De même, l’apparition de taches blanches témoigne de la repousse de cheveux liée à la pelade. Alors que chez certains cette maladie dure entre 6 et 12 mois, chez d’autres, des récidives peuvent être observées le long d’une vie.

En outre, on distingue plusieurs formes de pelade :

  • la pelade totale ou décalvante : elle se manifeste par la chute de tous les cheveux
  • la pelade universelle : celle-ci est encore plus radicale et elle se traduit par la perte de tous les poils du corps
  • la pelade ophiasique : ici, les poils au niveau du front, des tempes et de la nuque sont affectés.

Traitement de la pelade

Bien que des études démontrent que les cas les plus communs ne sont détectés que longtemps après que le malade n’ait réellement été atteint, il existe des traitements contre la pelade. Les médecins prescrivent généralement des crèmes corticoïdes, qui ont pour rôle de calmer l’inflammation. En réalité, ces crèmes jouent un rôle immunosuppresseur. Toutefois, ces mêmes corticoïdes sont prescrits sous forme de comprimés pour les atteintes plus sévères avec des tendances récidivistes. Aussi, un traitement est associé pour activer la repousse de cheveux. Ces traitements sont principalement composés de produits “ irritants locaux “ qui s’appliquent directement sur les plaques. Selon le cas, le médecin peut recommander que les deux traitements soient pris séparément ou au même moment.

De plus, une personne atteinte de pelade doit être suivie par un dermatologue le temps que le traitement dur. En effet, le dermatologue pourra certifier qu’il y a évolution, car il prendra des photos des différentes étapes de traitement tout en proposant des ajustements au besoin. Si ce dernier ne constate pas d’évolution, il peut alors vous imposer une prise en charge hospitalière pour effectuer un véritable traitement immunosuppresseur. Pareillement, des lasers testés dans les cas de traitement de la maladie ont pu obtenir des résultats intéressants, de même que les thérapies locales de micropuncture. Cependant, de telles études n’ont été appliquées que sur de petits effectifs. Par conséquent, elles ne sont pas encore validées à grande échelle. Celles-ci ne sont envisagées que dans les cas de patients sévèrement atteints et prévenus d’une possibilité d’échec.

Comment éviter la pelade

De manière globale, une bonne hygiène de vie suffit à éloigner son organisme de différentes maladies. Pour le cas précis de pelade, il est important de bien entretenir ses cheveux en les nourrissants régulièrement de produits adaptés.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!