Découvrez le canyoning, l’activité sportive tout-en-un

Découvrez le canyoning, l’activité sportive tout-en-un

Vous avez essayé différents types d’activités sportives classiques et êtes maintenant à la recherche d’un sport peu conventionnel et de sensations fortes ? Avant de penser à la moto, ou au saut à l’élastique, faites une petite escapade dans l’Hérault et dans le Gard pour découvrir le canyoning. C’est une activité très amusante, qui allie tourisme et sport. Allons donc à la rencontre du canyoning et de ses subtilités.

Le canyoning, de quoi s’agit-il ?

Le canyoning est une activité sportive qui s’exerce en pleine nature et qui se situe à mi-chemin entre les sports aquatiques, l’escalade et la randonnée. En fonction du niveau de difficulté, ce sport permet de se surpasser physiquement et de tester ses limites.

A voir aussi : Les meilleurs parcs de loisirs en 2018

Il s’agit également d’une manière ludique de passer du temps avec sa famille ou ses amis. En France, certaines régions, nomment l’Occitanie, sont reconnues pour offrir des paysages idéaux pour l’exercice de cette activité.

Plus concrètement, le canyoning consiste en une randonnée pédestre dans des gorges, des ravins ou dans le lit d’un cours d’eau ou d’une rivière. Le principe est tout simple : il faut descendre des canyons.

A découvrir également : Sortie moto entre mecs : où partir ?

Ces derniers sont des espaces verticaux ou des gorges profondes creusées par un cours d’eau dans une zone montagneuse ou sur un terrain calcaire. Pour parvenir à effectuer cette descente, les participants sont amenés à alterner la marche, la nage, les toboggans, les sauts et les techniques de corde comme la Tyrolienne ou le rappel.

Tout dépend du parcours à effectuer. L’activité est encadrée par des professionnels qui assurent la sécurité des participants. Pour vivre l’expérience du canyoning, il suffit d’être en bonne condition physique, savoir nager et aimer les sensations fortes.

Alors si vous avez besoin d’échapper à votre routine ou de passer des moments privilégiés avec vos proches, le canyoning est l’activité qu’il vous faut. Il peut s’effectuer en journée, en week-end, ou à la demi-journée. Si vous résidez ou séjournez dans la région de l’Hérault, le canyoning autour de Montpellier s’offre à vous : on y trouve de superbes canyons et falaises pour l’initiation à l’escalade. Un régal pour les amoureux de la nature !

Quels équipements pour le canyoning ?

Il existe deux catégories d’équipement indispensables pour effectuer le canyoning en toute sécurité : les matériels personnels et collectifs. Les équipements personnels sont propres à chaque participant tandis que ceux collectifs assurent la sécurité de tout le groupe. Ils sont souvent transportés par le guide.

Les matériels personnels

On parle également d’équipements de base. Ils sont constitués de la combinaison, des chaussures, du casque, du harnais, de la longe, du descendeur et d’autres accessoires supplémentaires.

La combinaison

Elle est semblable à celle des plongeurs et des surfeurs, mais à la différence qu’elle est plus renforcée au niveau des coudes, des genoux et des fesses. En effet, ces parties du corps sont grandement sollicitées pendant la descente.

Les combinaisons de canyoning sont disponibles en une et en deux pièces. Elles sont conçues pour conserver la chaleur du corps et protéger contre le froid. Les combinaisons en une pièce sont véritablement confortables, mais pas très polyvalentes.

Celles en deux pièces par contre le sont. Elles confèrent une grande protection à la poitrine, donc aux organes vitaux. L’une comme l’autre, des combinaisons sont généralement accompagnées d’une cagoule pour permettre aux participants de se protéger le visage pendant l’hiver.

Les chaussures

Si nous abordons les chaussures parmi les équipements du canyoning, c’est parce que de mauvaises paires peuvent mettre en péril la sécurité des participants. En effet, les chaussures de canyoning doivent posséder des semelles ayant une très bonne adhérence afin d’empêcher le participant de glisser sur les surfaces rocheuses humides, sèches et submergées.

Elles doivent aussi faciliter l’évacuation de l’eau afin d’offrir un confort optimal. Il existe de nombreux modèles professionnels en vente dans le commerce.

Le casque

Comme dans de nombreuses activités sportives, le casque est un équipement indispensable. Dans le cas du canyoning, la fonction première du casque est d’amortir les chocs, en cas de chute de pierres pendant la descente du canyon.

Il protège également contre les divers impacts auxquels pourraient être confrontés les participants dans les ravins situés dans les cours d’eau surtout lorsque ces derniers sont mouvementés. Les casques sont également d’une grande aide lorsqu’il faut passer sous des rochers, un siphon ou une grotte.

Le harnais

Il existe différentes options. Contrairement à celui des autres sports, celui du canyoning possède une protection pour les fesses. Cette dernière est faite de toile plastique résistante. Le fait est que cette activité nécessite l’utilisation des fesses à plusieurs niveaux. Notamment pendant les glissades sur les toboggans, les escalades et le passage sur les pierres. Il est donc primordial de les protéger au maximum.

La longe

C’est une corde qui permet aux participants de s’ancrer au guide ou aux installations, pendant la descente en rappel. Pour le canyoning, il faut opter pour une longe double réglementée et asymétrique. Pour les courtes escalades, il est possible de se servir uniquement du mousqueton de la longe. En revanche, pour les longues descentes, il est préférable d’attacher le mousqueton à une corde auxiliaire afin de le sécuriser.

Le descendeur

Les amoureux de l’escalade en sont familiers. Les descendeurs classiques (notamment ceux en huit) peuvent être utilisés, car polyvalents. Son rôle est de ralentir la progression à la corde ou de freiner une chute. Le diamètre des trous du huit est conçu pour correspondre à celui des cordes, qu’elles soient simples ou doubles.

Les accessoires supplémentaires pour le canyoning

Vous avez la possibilité de vous munir d’un sac spécial pour canyoning et un bidon étanche dans lequel vous pourrez ranger vos aliments et vos médicaments. Ces derniers ne sont pas nécessaires, mais si vous avez une maladie particulière, vous pouvez les garder sur vous. En dehors de cela, vous pouvez garder une lampe frontale, une trousse de secours et une corde supplémentaire.

Les matériels collectifs

Les matériels collectifs sont le plus souvent à la charge des moteurs, leaders ou guides de l’expédition. Mais il convient tout de même de les rappeler. Il s’agit des cordes, du sac de canyoning, du bidon étanche, du harnais, d’une corde auxiliaire, d’un marteau et d’un tamponnoir. Le guide doit également se munir de divers accessoires pour garantir la sécurité des participants.

Les canyons à tester absolument

Nous allons finir par quelques destinations privilégiées pour vivre une expérience de canyoning tout à fait unique. Il s’agit du canyon du diable, du ravin des arcs et des cascades d’ORGON, dans l’Hérault.

Faites également un tour sur le canyon du TAPOUL dans les Cévennes, le Canyon du SOUCY, le Canyon de l’Albès au Caroux et bien d’autres merveilles dans le GARD et dans l’Hérault, près de Montpellier.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!